XIXème siècle

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

Bellangé ébénistes. Une histoire du goût au XIX° siècle

Mare & Martin

9791092054002

available

In stock

139,00 € tax incl.

Further Informations

Format 26x31
Photos 400
Color photos oui
Binding relié sous jaquette
Language Francais
ISBN 9791092054002

More info

La famille Bellangé occupe, dans l?histoire des arts décoratifs du XIXe siècle, une place particulière. Comprenant, sur deux générations, quatre importants ébénistes, elle fait figure de modèle pour une étude des différentes modes, des différents styles et des différentes conditions de production de meubles à Paris de la fin de l?Ancien Régime au Second Empire. L?ouvrage de Sylvain Cordier aborde la vie et les oeuvres de cette famille, mais entend aussi et surtout replacer leurs travaux dans la diversité des contextes historiques favorisant ou dessinant les conditions de réalisation et de commerce du meuble parisien tout au long de la première moitié du XIXe siècle. Le premier de ces contextes, qui concerne notamment la branche aînée de la famille, constitue l?ensemble des règlements ou usages définissant la production de meubles destinés au service de l?état et des princes, tout au long d?un siècle émaillé de révolutions et de changements de couronnes, mais où semble s?imposer d?un régime à l?autre le principe de continuité des protocoles et de persistance de l?essentiel des décors. Au service de Napoléon, Louis XVIII, Charles X puis Louis- Philippe, mais aussi sollicités, en 1817, pour meubler le grand salon de la Présidence des Etats-Unis dans la toute nouvelle Maison Blanche à Washington, les ateliers Bellangé offrent, à de nombreuses reprises, l?exemple de ce que sous-entend la livraison de mobilier pour l?état ou l?autorité princière. La production de la famille se caractérise aussi dans le domaine de l?ébénisterie de curiosité précieuse, en constante réminiscence des traditions de l?ébénisterie du XVIIIe siècle diffusée avant la révolution par les marchands-merciers, et qui n?avait pas survécu à la Révolution. Une production particulièrement appréciée par une riche clientèle anglaise de retour à Paris après la chute de Napoléon et désireuse d?acheter des objets d?art français de grand luxe.
Pour l?histoire des arts décoratifs, mais également pour une histoire culturelle et sociologique des mentalités au XIXe siècle, la famille Bellangé constitue un important sujet. Par le biais de l?approche monographique, elle offre un prisme pour mettre en valeur et appréhender la place des artisans parisiens dans une histoire de l?expression du fait et du signe politiques par le décor, de l?Empire à la Monarchie de Juillet, mais également dans une histoire stylistique s?étalant sur deux générations, tout au long du premier XIX° siècle.