XVIIIème siècle

Information

Frais de port
à 0,1 ct
pour la France
à partir de 50€ d’achats

Toiles de Jouy les toiles imprimées en France de 1760 à 1830

Bibliothéque des Arts

9782884531627

Disponible

Délai de disponibilité : 8 jour(s)

39,00 € TTC

Informations complémentaires

Format 26x31
Photos Oui
dont couleurs oui
Reliure relié sous jaquette
Langue Francais
ISBN 978-2-88453-162-7

En savoir plus

Une toile de Jouy, d'un dessin gai, remplaça le triste damas. (..) Le plaisir s'établit dans l'alcôve au lieu du luxe qui l'avait occupée jusqu'alors. Jean-Claude Gorgy (1789) De nos jours, les mots 'toiles de Jouy ' sont synonymes de toiles monochromes aux charmants décors bucoliques. En réalité, ces toiles de coton imprimées ont été produites dans une gamme de couleurs et de motifs extraordinairement variée, non seulement à la célèbre manufacture Oberkampf de Jouy-en-Josas, mais aussi dans les innombrables fabriques qui prospérèrent en France au XVIIIe siècle et au début du siècle suivant. Cet ouvrage présente l'histoire de ces toiles imprimées, leur fabrication, l'origine de leurs motifs ainsi que leur rôle décoratif dans l'habillement et l'ameublement. L'auteur raconte la naissance de cette mode qui a suivi l'introduction des cotons indiens en France aux XVIe et XVIIe siècles, ainsi que l'histoire des manufactures qui employèrent des dessinateurs talentueux chargés de la création de motifs aux styles variés: floral, littéraire, néoclassique, allégorique, bucolique ou commémoratif. Nombre de ces toiles étaient destinées à la robe et aux intérieurs de l'aristocratie. Avec l'avènement de l'ère industrielle, cependant, la modernisation des outils de production et la fabrication en série marquèrent le déclin de ces toiles imprimées. Leur style bien particulier tombe en désuétude au milieu du XIXe siècle pour retrouver plusieurs décennies plus tard une popularité certaine. Les toiles de Jouy restent aujourd'hui en effet des imprimés de référence célèbres dans le monde entier. L'intérêt de ce livre réside également dans le fait qu'il s'agit de la collection des toiles de Jouy du Victoria & Albert Muséum de Londres que l'auteur a inventoriées et étudiées pour cette publication.