Par artiste

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

André Maire. L'itinéraire décoratif d'un peintre voyageur Agrandir l'image

André Maire. L'itinéraire décoratif d'un peintre voyageur

Gallimard

9782070123087

Disponible

Délai de disponibilité : 4 jour(s)

15,00 € TTC

Informations complémentaires

Année de parution
Nombre de pages 176
Format 20 x 28
Photos 150
dont couleurs Oui
Reliure Relié
Langue Francais
ISBN 9782070123087

En savoir plus

André Maire naît à Paris en 1898. Orphelin, il fréquente l’atelier Devambez et le peintre Emile Bernard, à qui il avait été présenté quelques années auparavant, le prend sous son aile. Il lui apprend énormément, l’initie à différentes techniques, et plus généralement le conseille dans ses lectures, ses choix artistiques et personnels. Mobilisé à la fin de l’année 1917, André Maire termine son service militaire en Indochine où il enseigne le dessin. Il découvre le site d’Angkor, qui va le marquer pour la vie. De retour d'Asie, il se rend en Italie avec Emile Bernard et y épouse sa fille à Venise. Il séjournera ensuite en Espagne, et à la fin des années 1930 découvre l'Egypte puis l'Inde. Après la guerre, il entreprend un voyage en Afrique, le long du fleuve Niger. Il retourne en Asie en 1947 et y restera dix ans, ne rentrant en France qu’à deux reprises en 1951 et 1954. Il séjourne à Hanoï, Saigon, Dalat, où il se passionne pour le mode de vie des populations des hauts plateaux et l’animation des rives du Mékong. Enfin, le peintre se rendra à Madagascar à la fin des années 1950. Les voyages d’André Maire s’inscrivent toujours dans une perspective humaniste. C’est en prenant son temps que l’artiste découvre non seulement des paysages différents mais encore des êtres et des cultures auxquels il tend une oreille sensible et attentive. A partir des années 1930, il expose régulièrement dans de prestigieuses galeries parisiennes, notamment chez Charpentier ainsi qu’à la galerie Georges Petit, également à Bruxelles chez Isy Brachot. Il passe les dernières années de sa vie dans la maison familiale de Semur-en-Auxois, où il continue à peindre, habité par les rêveries et les souvenirs de tant de voyages. Ce catalogue, rédigé par sa fille Lorédana Harscoët-Maire dans le cadre d'une exposition à la Piscine, Roubaix et au musée de Beauvais, retrace son parcours.

Vous aimerez aussi...