Peinture entre 1850 et 1945

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

Albert Maignan, peintre et décorateur du Paris fin de siècle

Norma

9782915542844

Disponible

En stock

23,70 €

Informations complémentaires

Année de parution
Nombre de pages 176
Format 19,5 x 25,5 cm
Photos Oui
dont couleurs Oui
Reliure Relié sous jaquette
Langue Francais
ISBN 9782915542844

En savoir plus

À la frontière entre la peinture d'Histoire et le symbolisme, Albert Maignan, né en 1845, est l'un des artistes-phares de la fin du XIXe siècle.
Formé auprès de Jules Noël et d'Évariste-Vital Luminais, il devient un fidèle du Salon des artistes français à partir de 1867 et y exposera chaque année jusqu'à sa mort, en 1908. Récompensé d'une première médaille au Salon de 1879, il reçoit la médaille d'honneur en 1892 pour son célèbre tableau La Mort de Carpeaux et une médaille d'or à l'Exposition universelle de Paris en 1889. Réputé pour sa peinture d'Histoire, à partir de 1889 il se lance dans le décor mural et laisse à sa mort, vingt ans plus tard, une oeuvre imposante qui traversera le XXe siècle en suscitant l'admiration des voyageurs, des mélomanes et des hauts fonctionnaires. On lui doit notamment deux majestueux décors du Train Bleu à la gare de Lyon (Vendanges en Bourgogne,Le Théâtre d'Orange), une série de huit tapisseries au Sénat, qui ornent encore l'actuelle salle des conférences, le décor et le plafond du foyer de l'Opéra-Comique, ou encore des écoinçons au salon des lettres de l'Hôtel de Ville à Paris.
Parallèlement à la peinture de chevalet et au décor, Albert Maignan, bibliophile, se lance également dans l'illustration, activité qu'il exercera jusqu'à la fin de ses jours.
Président de la Fondation Taylor, il lui léguera à sa mort sa maison-atelier dans laquelle se tient en 2016 sa première véritable rétrospective, réalisée en partenariat avec le musée des Beaux-Arts d'Amiens, qui a reçu ses collections archéologiques et son fonds d'atelier.

Vous aimerez aussi...