Musique

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

Nouveau Prix La Musique Agrandir l'image

La Musique

9782754100724

Disponible

En stock

14,22 €

Informations complémentaires

Année de parution
Nombre de pages 384
Format 135 mm (largeur) - 200 mm (hauteur)
Photos Oui
dont couleurs Oui
Reliure Broché
Langue Français
ISBN 9782754100724
Editeur Hazan

En savoir plus

Prix initial : 20,00 €

Ce nouveau « guide des arts » se propose d’illustrer les liens que l'art des sons entretient depuis toujours avec l’histoire des civilisations, au travers d’un vaste répertoire d’images liées à l’univers de la musique. La première partie proprement iconographique comporte quatre sections. La première section d'entre elles analyse le rôle de la musique dans un langage symbolique qui s’efforçait de traduire en image des signifiés de nature philosophique et conceptuelle. La distinction entre l'aspect théorique de la musique et ses modes d’interprétation, élaborée par la philosophie grecque et précisée par les théories néoplatoniciennes, est ainsi transposée en images qui visualisent le concept d’« harmonie des sphères ». En revanche, lorsqu’elle est associée à des thèmes comme les âges de l'homme et l'amour, la musique marque des moments essentiels de l'existence et révèle son pouvoir de guérir, d’unir et de participer à la création ou au rétablissement de l’harmonie. Dans le même temps, la présence d’instruments de musique silencieux, associés à des livres, des fleurs et à des objets d’une rare beauté, résume le concept de vanitas et souligne la disparition à laquelle est vouée tout l’univers tangible. La seconde section explore le rapport de la musique avec les mythes classiques. L'analyse des personnages d'Apollon et des neuf Muses met en évidence l’opposition entre les harmonies de l’un et les rythmes effrénés associés au cortège de Dionysos. Inversement, des personnages comme Ariane et Orphée, véritables incarnations de la musique, représentent la capacité de la poésie et de l'art des sons à défier la mort et à dépasser les barrières. La troisième section réunit les principaux sujets religieux dans lesquels la musique occupe une place essentielle, en traduisant par exemple les harmonies paradisiaques ou les dissonances infernales. La musique trouve en outre une transposition visuelle dans l’iconographie de David et dans la place considérable occupée par les concerts des anges. Bien que les instruments de musique soient souvent reproduits avec fidélité, il ne faut pas perdre de vue que ces orchestres comportent un certain degré d'abstraction et que les artistes travaillent souvent de mémoire ou se contentent de reproduire des modèles sans trop se soucier de l’exactitude des détails qui y figurent. Sainte Cécile joue un rôle fondamental dans le domaine de l'hagiographie. Souvent représentée sous les traits d’une chanteuse céleste ou d’une musicienne, elle est accompagnée par des anges qui tiennent les partitions ou qui composent les formations vocales et instrumentales les plus diverses. La quatrième section est consacrée à l'exécution de la musique, qui est depuis toujours associée aux circonstances de la vie humaine, des plus solennelles aux plus intimes. L'iconographie identifie et limite souvent les lieux propices à la musique : églises, théâtres ou salles de concert, environnement champêtre destiné à des idylles bucoliques ou simples routes de campagne, où triomphent les musiciens ambulants. Par delà le rôle de la musique dans les différents systèmes d’éducation, c’est l’importance du fait même de faire de la musique qui est analysée. La permanence d’éléments allégoriques hérités de la Renaissance est de plus en plus souvent associée à une véritable pratique d’exécution, encouragée par une iconographie attentive à la précision des instruments de musique. La seconde partie de l'ouvrage est consacrée à l’iconographie des principaux instruments de la tradition musicale occidentale, des civilisations grecques et romaines à nos jours. A côté d'informations sur la genèse et l’évolution des instruments dans un contexte historique et dans une esthétique musicale donnés, nous avons voulu présenter des œuvres d’arts où le rapport entre l’iconographie et l’organologie était déjà évident. Décrire les instruments suppose l’identification, la comparaison avec des modèles conservés dans les musées et décrits dans les traités de l’époque, ainsi que la reconnaissance de particularités de fabrication. Une telle analyse permet de répondre aux questions qui se posent sur l’apparition ou inversement la disparition de tel ou tel instrument. Elle aide aussi à mieux cerner leur évolution, à confirmer certaines techniques de son et les critères de formation d'un ensemble instrumental. Nous présentons aussi des œuvres qui illustrent la part faite à certains instruments de musique par l’art contemporain, en les reproduisant ou en les introduisant directement dans des circuits de nature conceptuelle et interprétative.

Vous aimerez aussi...