Par créateur

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

André Arbus - Architecte Décorateur des années 40

Norma

9782909283845

Disponible

En stock

94,79 €

Informations complémentaires

Année de parution
Nombre de pages 399
Format 23 x 30 cm
Photos Oui
dont couleurs Oui
Reliure Relié sous jaquette
Langue Francais
ISBN 2-909283-84-4
Editeur Norma éditions

En savoir plus

André Arbus est né dans une famille d’ébénistes à Toulouse en 1903. Après son diplôme et avoir travaillé dans l'atelier de son père, il devient le directeur artistique de la société familiale. En 1925, il commence à présenter ses créations dans de nombreux salons et galeries, dont le Salon des Artistes Décorateurs, l’Exposition des Arts Décoratifs et la galerie l'Époque à Paris, s’établissant comme un designer novateur. En 1932, André Arbus déménage à Paris où il défend un retour à la tradition et à la qualité française. Inspirées par le classicisme français, ses pièces raffinées combinent souvent une économie de lignes à des matériaux luxueux comme le vernis, le parchemin, le vélin et des bois fins contreplaqués. Il ouvre sa propre galerie à Paris en 1935.

 En 1939, il expose son travail à la New York World’s Fair (il conçoit les parties françaises de l’Expo à New York et à San Francisco) et il est engagé pour faire l’intérieur du Ministère de l’Agriculture Français. A partir de 1964, il expose largement et travaille sur de nombreux projets et objets de design d’intérieur, dont une série de lustres en verre, diverses collaborations avec la société Parisienne Veronese, plusieurs intérieurs de bateaux transatlantiques et une commande pour la décoration de l’ambassade de France à Washington D.C (1955). Pendant les années 1950, André Arbus se tourne vers la sculpture et commence à créer d’uniques meubles sculpturaux. Ses premières pièces en bronze apparaissent en 1952 et la sculpture demeure son activité principale jusqu’à sa mort en 1969.

La vie et l'oeuvre d'André Arbus sont l'histoire d'une fidélité à la tradition française, et de la quête d'une "unité dans la vie artistique" de son époque. Elles sont l'histoire d'une conviction qui revient comme un leitmotiv tout au long de ses écrits depuis le début des années 30 : reprenant à son compte les mots de Léonard de Vinci, "l'homme est la mesure des choses", il en fit son credo, l'appliquant comme une sorte de grille, garante de qualité, à tout ce qu'il créait, meubles, maisons, sculptures. Elles sont une histoire de foi dans les "constantes" du mobilier français du XVIIIème siècle, qui "débarrassé de ses ornements est une ossature (...) C'est le décor et le matériau qui enveloppe le squelette qui change avec les modes." Elles sont l'histoire d'un "goût personnel" qui le "pousse davantage vers les meubles d'exception" plutôt que vers les meubles d'édition. 

Cet ouvrage propose de revenir sur la vie et l'oeuvre d'André Arbus, avec de nombreuses illustrations et une biographie très détaillée.

Vous aimerez aussi...