Modes et costumes

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

Rene Perrot, Mon Pauvre Coeur Est Un Hibou

9782359064063

Disponible

En stock

30,33 €

Informations complémentaires

Année de parution
Nombre de pages 176
Format 20 x 24 cm
Photos Oui
dont couleurs Oui
Reliure Broché
Langue Français
ISBN 9782359064063
Editeur Lienart

En savoir plus

Publié à l'occasion de l'expositon à la Cité internationale de la tapisserie, Aubusson, du 30 juin au 17 septembre 2023 puis au MUCEM du vendredi 24 novembre 2023 au dimanche 10 mars 2024

René Perrot (1912-1979) a été un artiste prolifique, expérimentant sans cesse de nouveaux styles et de nouvelles techniques.

Cet ouvrage propose ainsi de (re)découvrir l'étendue, la richesse et la sensibilité de son travail. Particulièrement connu pour ses tapisseries, fruit de commandes publiques destinées à orner des bâtiments officiels à travers le monde, il réalise aussi de très nombreuses peintures et gravures, dont près de quatre-cents sont conservées au Mucem, qui documentent des thématiques variées, de l'architecture au paysage, de l'artisanat à l'agriculture, des réalités de la vie quotidienne au spectacle des fêtes.

Son travail est marqué à la fois par sa formation et sa sensibilité d'artiste, le sens de sa mission d'enquêteur pour le musée des Arts et Traditions populaires, et le contexte politique et social de la Seconde Guerre mondiale, dressant par touche un portrait interrogatif et songeur d'une France en pleine transformation. Il en ressort une image à la fois précise, presque scientifique, et idéalisée, presque utopique, de la France rurale.

Après cette expérience sur le terrain, il consacre l'essentiel de son travail à la tapisserie et à l'enseignement. René Perrot est profondément attaché à la nature et aux animaux, qui finissent par remplacer presque complètement dans sa production artistique les humains, qui peut-être l'ont déçu. Dès 1945, il contribue à la relance des ateliers creusois de basse-lice, auxquels il restera fidèle.

Il réalise plus de quatre cents cartons à partir desquels sont exécutées des tapisseries par les Manufactures de Felletin, d'Aubusson ou des Gobelins, participant aux côtés de son aîné Jean Lurçat au renouveau de cet art mural.

« Mon pauvre cœur est un hibou
Qu'on cloue, qu'on décloue, qu'on recloue.
De sang, d'ardeur il est à bout.
Tous ceux qui m'aiment je les loue. »

Guillaume Apollinaire

Vous aimerez aussi...