Jusqu'à l'époque moderne

Information

Frais de port
à 0,1 ct
pour la France
à partir de 50€ d’achats

La dynastie Wolfers de l'Art Nouveau à l'Art Déco

Pandora - Amateur

9782859175207

Disponible

Délai de disponibilité : 4 jour(s)

60,00 € TTC

Informations complémentaires

Format 25x30
Photos 680
dont couleurs oui
Reliure relié sous jaquette
Langue Francais
ISBN 978-2-85917-520-7

En savoir plus

La plupart des ouvrages qui traitent de l'Art Nouveau en Belgique évoquent la figure de Philippe Wolfers. Il fait partie des artistes majeurs de ce mouvement en ce pays, au même titre que Victor Horta, Henry van de Velde, Paul Hankar ou Gustave Serrurier-Bovy. Alors que les plus importants musées, non seulement belges mais aussi étrangers, possèdent des oeuvres de Philippe Wolfers, les études consacrées à cette figure sont généralement restées très superficielles. Philippe Wolfers est le plus souvent présenté comme l'artiste qui, aux alentours des années 1900, créa quelques bijoux et objets Art Nouveau uniques et pleins de fantaisie. La firme Wolfers, Fondée en 1850 à Bruxelles par Louis Wolfers, fabriquait de l'argenterie. La maison se développa grâce à l'impulsion donnée par Philippe, Max et Robert Wolfers, les trois fils de Louis, et leur cousin Albert Wolfers, au point de devenir au tournant du siècle une des plus importantes firmes européennes dans le domaine de la production d'argenterie et de bijoux. L?histoire de la firme est retracée de sa fondation en 1850 à l'Exposition universelle de Bruxelles en 1958. Quoique Wolfers ait existé jusqu'en 1975, les auteurs n'ont pas jugé opportun d'étudier l'histoire des dernières années puisque, après 1958, la direction aussi bien commerciale qu'artistique, passa entre les mains de tiers.
Outre le catalogue raisonné de l'oeuvre de Philippe Wolfers et une bibliographie exhaustive, les chercheurs y trouveront aussi une liste illustrée des poinçons de maître ainsi que les diverses signatures de Philippe et Marcel Wolfers.
LES AUTEURS
Werner Adriaenssens, licencié et agrégé en Sciences de l'Art et Archéologie de l'Université de Bruxelles, a été nommé en 2000 conservateur de la section des Arts décoratifs et des Arts industriels du "XX° siècle aux Musées Royaux d'Art et d'Histoire (Bruxelles). II publie régulièrement des articles scientifiques innovateurs consacrés aux périodes Art Nouveau et Art Déco belges.
Raf Steel est licencié en Histoire de l'Art et Archéologie de l'Université de Gand. Depuis 1993, il tient un commerce d'objets d'art spécialisé dans l'art et les arts appliqués des XIX° et XX° siècles. Il est également à l'origine du regain d'intérêt pour l'étude des orfèvres belges du XX° siècle et a collaboré à diverses expositions et publications consacrées à ce sujet.