France

Information

Frais de port
à 0,1 ct
pour la France
à partir de 50€ d’achats

La montagne sacrée du Bego

Cnrs

9782271069634

Temporairement indisponible

Temporairement indisponible

60,00 € TTC

Informations complémentaires

Format 19x26
Photos Oui
dont couleurs oui
Reliure broché
Langue Francais
ISBN 978-2-271-06963-4

En savoir plus

Au coeur du Mercantour, le mont Bego domine de toute sa majesté les vallées des Merveilles et de Fontanalba. Entre 3300 et 1800 ans av. J.-C., les populations des Alpes méridionales en ont fait une montagne sacrée, lieu de séjour et de culte de leurs divinités. Chaque été, en ces hautes vallées montagnardes libérées des neiges, prêtres et fidèles se rassemblaient pour invoquer les puissances divines. Sur près de 4 000 roches, sont inscrits plus de 40 000 signes figuratifs et, au total, plus de 100 000 gravures. Avec les cunéiformes de Sumer et les hiéroglyphes d'Égypte, ce sont les plus anciennes « écritures » de l'histoire de l'humanité.
Merveilles d'un Art universel, ces gravures rupestres figurent des idéogrammes en forme de cornes, d'attelages, de poignards, de hallebardes ou de haches, renvoyant à des conceptions cosmogoniques, à des pratiques ancestrales puisant aux origines des temps néolithiques. Ça et là, quelques précieuses représentations d'homme ou de femme s'élèvent vers la voûte céleste. Ce ne sont pas de simples mortels, mais assurément quelque dieu du ciel tout-puissant, déesse terre ou sorcier, dont on voulait s'assurer la clémence ou les bienfaits.
Un ouvrage de référence, à la fois savant et richement illustré, à la croisée de l'histoire, de l'art et de l'archéologie.
Henry de Lumley, préhistorien et chercheur passionné, a ouvert et dirigé les fouilles de sites majeurs (Terra Amata-Nice, Tautavel). Professeur, directeur de recherches émérites au CNRS, il dirige aujourd'hui l'Institut de Paléontologie Humaine (Paris).
Annie Echassoux, ancienne archéologue du département des Alpes-Maritimes, est spécialiste des sites paléolithiques. Elle a dirigé ou co-dirigé les fouilles de la grotte du Vallonet (Roquebrune-Cap Martin) et du Lazaret (Nice). Elle participe à l'étude des gravures du mont Bego depuis 1990.
Avec la collaboration de
Nicoletta Bianchi, Elisabeth Fauquembergue, Charlotte Frégier, Rodolphe Guilard, Graziella Le Breton, Bernard Magnaldi, Philippe Percic et Odile Romain.