France

Information

Frais de port
à 0,01 €
pour la France
à partir de 50€ d’achats

Emaux de Bresse Joyaux du quotidien

Snoeck

9789461611772

Temporairement indisponible

Temporairement indisponible

28,00 € TTC

Informations complémentaires

Format 22x28
Photos 200
dont couleurs oui
Reliure broché
Langue francais-anglais
ISBN 978-94-6161-177-2

En savoir plus

L'émail de Bresse est un art décoratif résultant de multiples influences. Très en vogue au 19e siècle, il connait son apogée avec les expositions universelles et s'illustre dans les parures des mondaines de l'époque. En déclin progressif au cours du 20e siècle, il revit aujourd'hui grâce à la volonté d'un seul bijoutier créateur basé à Bourg-en-Bresse. Les occasions d'offrir les émaux en Bresse et la manière de les porter n'étaient pas laissées au hasard : croix-pendentif reçue pour la communion, bijou offert pour les approchailles (fiançailles) ou pour les anniversaires... Reçus en cadeau, transmis de mère en fille, ces émaux accompagnent encore aujourd'hui les rites familiaux. Au-delà des bijoux, l'émail de Bresse possède une facette méconnue : il a également été utilisé pour orner les objets religieux, de divertissement (jumelles de théâtre, carnet de bal) et de décoration (pilulier, encrier). À ce jour, il reste peu étudié et peu connu au-delà du territoire de la Bresse et de l'univers de la joaillerie. L'exposition Émaux de Bresse, objets précieux du quotidien, consacrée à un élément clé de l'identité régionale, s'impose comme un projet porteur de mémoire et d'émotion. Elle resitue cet art dans le paysage international, historique et contemporain de l'émail en général. Se pencher sur la finesse de ses paillons, la subtilité et la diversité des couleurs et l'équilibre de ses compositions aux détails multiples des émaux... sont quelques-uns des grands plaisirs que cet événement propose.
Histoire
La tradition bressane fait remonter l'origine de cette technique au xive siècle dès 1397 quand un émailleur de la ville, Maître Guillaume, se serait vu confier l'épée d'Amédée VIII de Savoie pour en décorer le pommeau et le fourreau. Ce bijou régional, intimement lié au costume traditionnel bressan, connaît son apogée dans les années 1830 à 1900, tant dans leur création que dans leur diffusion. Au milieu du xixe siècle, les orfèvres bressans Amédée Bonnet et Amédée Fornet donnent une impulsion nouvelle à ces créations régionales. Dans leurs ateliers de Bourg-en-Bresse, ils initient un genre nouveau, intégrant aux fonds colorés des plaques émaillées, paillettes d'or, perles d'émail et arabesques de filigrane.